Rencontre avec  Bernard Benat Moity artisan fromager affineur

Rencontre avec Bernard Benat Moity artisan fromager affineur



mon métier c'est criminel fromager affineur en sélectionne des produits fermiers ou artisanaux essentiellement au lait cru notre démarche est de sélectionner au maximum les fromages des fromages locaux on a à peu près 150 références et sur l'année on est à peu près à 400 références parce qu'on suit la saisonnalité des produits en seleccion les producteurs les artisans 1 soit par le bouche à oreille soit parce qu'on a on a entendu parler de certains ont aussi des nantis ronan se présenter chez nous c'est entre open day personnes en france en général ça va pas très loin dans la relation parce que nous on construit notre nos choix on les filles par rapport à un échange avec le producteur et on va souvent voir les producteurs chez eux pour voir comment ils travaillent ça permet de sentir la passion du producteur et si on sent qu'il ya pas une passion qu'elle c'est juste un moyen de faire de l'argent et ça donne pas suite très long terme jean-bernard c'est une personne qui ne fait pas de fromages divers qui vendu de son lait à une petite laiterie du pays basque 1 et qui transhument à partir du mois de mai et qui fait du fromage de steve du mois de mai jusqu'à fin enfin la transhumance c'est en par deux de la ferme d'en bas et en montant dans les estives l'équivalent des alpages dans les alpes et il passe de 400 mètres d'altitude un 1400 à pied avec ses brebis et il paye y passe il y passe du mois de mai au mois d'août à faire du freinage lavaud et les bêtes redescendre début fin octobre début novembre c'est avant de comprendre ce que font ses producteurs on estime qu'il faut d'abord comprendre ce que c'est le fromage ossau iraty lui-même pour pouvoir comprendre les différences entre chaque producteur entre le producteur qui fait du fromage à en bas à la ferme avec une machine à traire et in cuves en inox et qui fait son fromage sur une méthode semi-industrielle même si ça reste un producteur un produit artisanal et à un producteur qui fait un du fromage à la traite à la main avec un cubain cuivre et c'est surtout la traite à la main c'est pour un troupeau de 350 au début on estime qu'il y passe quatre heures et puis sur la fin de la lactation il y passe deux heures et demie c'est quatre heures le matin ou désormais admis le matin et quatre heures le soir le traite déjà il a en même temps avec avec la traite la traite récupérer le lait qu'on peut filtrer aux orties ce à aborder des ferments lactiques ça développe les ferments lactiques dans le lit eh bien il faut pour notre gratitude il faut qu'ils soient finis minimum quatre mois et nous en général on les achète mais les froids jamais rien on essaie de les acheter plus tôt pour avoir assez à la vente parce que s'y trouvent preneurs et nous réprouvons prendre toute sa production mais bon vends à d'autres personnes donc il faut bien que comprennent qu'un le plus vite possible qu'on est sûr d'avoir un minimum de fromage et après nous on arrive à les pousser les siennes entre hal et sortent pendant six à toi et on arrive à les amener à un an d'affinage et on a fait des essais avec les siens 2 le 2 ans et 3 ans la particularité des fois j'ai jamais rien c'est comme si les fonds est entré à la mer en estime et cd les brebis pâture là où berger veut bien les amines et il ya une diversité de fleurs qui est intéressante et on retrouve toute cette diversité dans le fromage et chaque forage et chaque jour de production d'un fromage différents nos clients sont sensibles à notre démarche et nous suivre dans sa démarche et 100 toujours à nous demander si on a trouvé des mots producteurs 6 1 parce que vraiment vraiment chaque producteur mais sans bien sûr le fromage et ça permet de faire des découvertes gustatives différentes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *