A la découverte de « l'art robotique »

A la découverte de « l'art robotique »



[Musique] [Applaudissements] [Musique] non les artistes comme toujours ont un regard critique au bon sens du terme et certains d'ailleurs d'une certaine façon cris de la technologie d'autres en montre l'inquiétante étrangeté et puis d'autres en montre aussi tout l'aspect positif tout l'espoir qui est permis par ces technologies mais toutes ces oeuvres elles sont là aussi pour nous donner une matière à penser et puis quand on voit tout le débat sur l'intelligence artificielle aujourd'hui basse et une expo qui tombe à pic puisque semble-t-il on a besoin de regard et de points de vue originaux sur cette question parmi les artistes que nous présentons il ya des artistes qui ont la double formation artistique et scientifique je pense à elias crespin avec ce magnifique mobile générative qui ne bougera jamais de seconde de la même façon dans l'escalier qui est d'abord de formation un scientifique et qui ensuite est aussi devenu un artiste et puis on a des gens qui étaient au contraire les artistes qui sont des plasticiens depuis toujours je pense à orlan je pense à miguel chevalier mais qui ont investi le champ technique et par exemple miguel chevalier dès la fin des années 1980 dix ans alors qu'il était à l'école des beaux-arts je veux faire de la peinture avec un ordinateur [Musique] ce qui est important c'est que ce n'est pas tout d'un coup dans les galeries nationales du grand palais où on présente les grands maîtres de la peinture et la sculpture une exposition d'ingénieurs qui se mettraient à faire de l'art pourquoi pas ce serait un sujet non ce sont de grands artistes des grands maîtres de l'art contemporain d'hanna que je propose d'appeler la robotique et qui recouvre l'art algorithmique l'art sur ordinateur l'art informatique l'art génératif et puis les machines a décidé depuis jean tinguely et jusqu'aux os android d'orlan murakami ce sont de grands artistes confirmés présenté dans nombreux musées de par le monde qui ont trouvé dans cette nouvelle technique est bien une voie pour inventer de nouvelles formes d'art un nouveau moyen d'expression or qu'est-ce qu'un grand artiste sinon un grand inventeur mon coeur balance alors j'avoue que je suis toujours aussi séduit par l'installation ce papier peint créé par un logiciel générative de peter kogler parce que il nous trouble un peu la vision est à la fois ils livrent ce ce caractère un peu abyssale des nouvelles technologies et en même temps visuellement c'est une expérience immersive très forte et puis j'ai un faible aussi pour nos petits androïdes dont celui de relents lors la no id parce que c'est le dernier né de toutes les pièces présentées ici il a été terminé seulement il ya 24 heures avant 24 heures avant l'ouverture de l'exposition l'exposition ne le cacherai pas été très compliqué à monter mais ce qui est compliqué et rare et précieux et le bo ne vient pas forcément de du facile

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *